L’ESSENTIEL DU CONGRES ANNUEL en date du 13 NOVEMBRE 2015 A l’Hôtel de Ville de Paris

L’ESSENTIEL DU CONGRES ANNUEL en date du 13 NOVEMBRE 2015

A l’Hôtel de Ville de Paris

Viviane Kervinio ouvre le Congrès en remerciant chaleureusement Mme Catherine Vieu-Charier, adjointe au Maire de Paris, Chargée de la Mémoire et du Monde Combattant, dont le soutien est particulièrement précieux, ainsi que toutes les personnalités dont la présence honore notre association.

Une minute de silence a été observée pour les Anciens qui nous ont quittés cette année ainsi que les veuves. Une pensée spéciale pour Roger Brulé, porte-drapeau à Vancouver ainsi que pour le Général Combette.

Yvette Maire rend un vibrant hommage au Général Combette et à son indéfectible soutien à notre association.

RAPPORT D’ACTIVITE 2014 - 2015

Viviane Kervinio rappelle que l’élection du (de la) président(e) est intervenue le 13 décembre 2014 et qu’il a fallu reconstituer une équipe, prendre connaissance des dossiers et dégager des priorités, si bien que la préparation du congrès ne s’est pas déroulée dans des conditions idéales.

Elle présente donc l’équipe qu’elle a constituée avec Alain Zara, vice-président, Nadine Labadie, secrétaire, Brigitte Godot, trésorière, Karen VIlliaume, chargée d’Envols et des bases de données.

Plusieurs jeunes, petits-enfants d’anciens, ont aidé cette équipe, notamment pour l’informatique.

* La gestion financière de l’association => voir rapport de la trésorière

* Maintenir et développer les relations avec les ministères (Défense et Education) et les grandes associations nationales du Monde Combattant. Viviane Kervinio a pris contact avec le ministère de la Défense, le Souvenir Français et le Conseil Représentatif du Monde de la Déportation.

* Assurer la continuité de la représentation de notre association dans les cérémonies officielles. Quand la présidente ne le pouvait pas, Nadine Labadie a représenté Rawa-Ruska, notamment pour la journée nationale de la Résistance.

° Préparer la présence de l’association dans des événements pouvant avoir un fort retentissement. C’est ainsi que se préparent :

- une exposition à Paris : M. Féraud, Maire du 10ème et M. Pécas, son adjoint, proposent d’accueillir l’exposition Rawa-Bretagne dans le grand hall de la Mairie du 10ème, du 4 au 23 avril 2016.

- une rencontre à Saint-Cyr Coëtquidan avec le commandant Tristan Leroy, responsable du Musée du Souvenir. Il est prévu de mettre en place l’exposition Rawa-Ruska Bretagne au Musée de Saint Cyr pour faire connaître ce camp aux instructeurs et aux militaires.

* Publication d’Envols. Karen Villiaume a rappelé que les dates limites de remise des articles tapés et des photos sont le 15 novembre et le 15 mai.

* Nouveau site internet : Romain Zara présente le nouveau site. Les associations régionales sont invitées à l’alimenter avec des documents, des photos, des vidéos…

RAPPORT FINANCIER 2014

Brigitte Godot, trésorière, rappelle que l’élection de la présidente a eu lieu en décembre 2014, qu’elle a pris le rôle de trésorière en 2015 et se trouve dans une position difficile pour commenter les comptes de 2014.

Ceux-ci se sont soldés par un léger déficit.

Ce qui est préoccupant n’est pas le résultat de l’exercice, mais l’évolution économique de notre association : le nombre des adhérents est en baisse dans de nombreuses régions et certaines associations régionales n’ont pas encore, à ce jour, versé leur contribution à l’Union Nationale.

Sur le plan financier, l’essentiel du travail a donc consisté à réduire les dépenses (frais de déplacements, travail préparatoire d’Envols…) et à chercher à augmenter les recettes. La contribution des associations régionales passe donc de 16 à 17 Euros par adhérent. Le versement doit intervenir avant la fin du premier trimestre. Par ailleurs, l’Union Nationale a édité et mis en vente un petit livret (5 €), un calendrier (3 €), un tapis de souris (8 €) et envisage d’autres projets (clefs USB).

PERSPECTIVES POUR LES ANNEES A VENIR

Viviane Kervinio présente une série de thèmes sur lesquels va travailler l’Union Nationale et suggère une série de pistes pour que les associations régionales démultiplient et enrichissent ce travail.

Ces actions peuvent se regrouper autour des axes suivants :

* Développer l’association

- Avec le fichier de l’Union Nationale, il doit être possible de retrouver la trace d’Anciens et de descendants dans les départements où l’association n’est pas ou n’est plus représentée.

- De même l’exploitation des fichiers des associations régionales, des ONACVG et des archives départementales doit permettre d’aller à la recherche d’adhérents potentiels. Notre association se porterait beaucoup mieux avec 20% d’adhérents en plus.

* Faire connaître Rawa-Ruska

- Créer pour les présidents et les responsables des associations une messagerie rawa-ruska…@... plus significative qu’une adresse personnelle.

- Faire un badge Rawa-Ruska et le porter dans les réunions et commémorations pour faire connaître Rawa-Ruska.

- Dresser, au niveau national, une liste d’ouvrages évoquant le camp de Rawa-Ruska.

-- Elaborer, au niveau national, une présentation du camp de Rawa-Ruska et de l’association, et tenir celle-ci à la disposition des régions.

- Elaborer, dans les régions, une plaquette comportant une présentation de Rawa-Ruska (tronc commun) et un historique de l’association régionale, pour pouvoir distribuer ce support lors de cérémonies et de manifestations officielles.

- Adhérer à d’autres associations et assister aux réunions.

- Participer aux différentes cérémonies locales, pour se faire connaître. (Nota : l’obtention du diplôme et l’insigne de porte-drapeau doivent être demandés par le président de région à la direction de l’ONACVG de son département. Merci de communiquer à l’Union Nationale les noms et photos des porte-drapeaux.)

- Prendre contact avec élus et journalistes.

- Monter des expositions et des conférences. Dresser, au niveau national, des listes de supports pour que les présidents de régions puissent échanger et s’entraider.

- Participer, dans les départements, au financement du Concours National de la Résistance et de la Déportation (ce concours doit perdurer). Si une association régionale participe au financement des prix, un membre de l’association de Rawa-Ruska remettra un prix.

* Développer les lieux de mémoire

- Répertorier tous les lieux où se trouvent plaques commémoratives et stèles.

- Demander une plaque de Rawa-Ruska dans les villes où il y a eu un Ancien de Rawa-Ruska.

- Conserver les supports de la mémoire : en cas de dissolution d’une section, merci de remettre le drapeau à l’Union Nationale. Celui de Montpellier a été mis aux enchères sur ebay, un heureux hasard nous a permis de l’acquérir !

* Construire une démarche historique

- la première priorité est de constituer une base de données en trouvant un maximum d’anciens de Rawa :

- Dans le fichier de l’Union Nationale à Paris

- Aux archives départementales. Chaque personne peut faire cette démarche, au besoin, lister les noms qui peuvent figurer sur les fiches, un document sera mis sur le site à cet effet.

- A l‘ONAC-VG.

- Dans les cimetières (voir plaques)

- sur internet

- Ouverture d’une messagerie : rawa-ruska-national-historique.

Anne-Marie Vidonne présente la base de données en cours de constitution.

La première source est celle des fichiers des associations départementales ou régionales. Cette base sera complétée par l’exploitation des « Meldungen » à Caen. Une équipe de 8 personnes les photographie, certains sont dans un état très délicat. A la date du congrès il y a environ 5000 noms. Par ailleurs, il faut continuer à envoyer soit directement à Anne-Marie Vidonne, soit à l’Union Nationale, les photos scannées de documents personnels, de photos et de films sur les «Anciens».

A la question de la consultation, Anne-Marie Vidonne précise d’une part que les documents transmis restent propriété de ceux qui les ont remis et d’autre part que, pour le moment, l’association n’a pas résolu la question juridique d’ouvrir l’accès à des documents personnels, faute d’avoir préalablement recueilli l’accord des ayants-droit.

LA PAROLE A NOTRE INVITE : M.HENRI SCHWINDT,

Vice-président national de la F.N.A.M.

La Fédération Nationale André Maginot intervient dans trois domaines :

- le soutien à des actions humanitaires,

- l’entraide aux anciens combattants,

- le travail avec les scolaires sur la Mémoire.

M.Henri Schwindt propose que notre association participe avec la F.N.A.M. à cette dernière action qui donne lieu, chaque année à un prix, de manière à mieux faire connaître Rawa-Ruska.